Vous êtes ici : Accueil > Activités > Ballons et radiosondes > Les « Payerne » passent la frontière.
Publié : 14 juin 2013

Les « Payerne » passent la frontière.

Depuis 3 jours les sondes météo de Payerne qui décollent à minuit et midi 0Z tombent en Franche-Comté.
Lundi 3 juin, celle de midi a chu à quelques kilomètres de Nozeroy dans le Jura. Arrivés sur les lieux, il n’y avait aucun signal, de ce fait, sauf avec une énorme chance, il ne fallait pas espérer la trouver. Stéphane F1SRX expert en la matière, assure que ce n’est pas rare qu’au moment de l’atterrissage, le choc provoque la rupture du fil d’alimentation. Il en a déjà trouvé plusieurs dans ce cas, même si elles chutent en plein champ.

Mardi 4 juin a.midi, une Payerne atterrit vers Bonnevaux à 30km de Pontarlier. Stéphane F1SRX et JClaude F5HLQ nous ont avertis qu’ils partaient à sa recherche. Nous nous sommes joints à eux. J’ai suivi avec attention la leçon dispensée par Stéphane, d’autant que j’utilise le même matériel que lui : Un récepteur Yupiteru MVT 7100 et une antenne accordée sur le 403Mhz, fabrication F5HLQ. Bien entendu les deux compères ont trouvé la C34 et la Vaisala, accrochées au bambou, tombées au plein milieu du bois, au bord d’un petit chemin. Le ballon est resté croché dans un sapin. Stéphane avait décodé les dernières données à 1.400m d’altitude avec une direction ouest mais en fait elles se sont orientées un peu différemment dans les derniers mètres remontant vers le nord.

Mercredi 5 juin a.midi, la Payerne termine son vol en direction des Verrières, à peine 7Km de Pontarlier, après être montée à 34.000m. Nous sommes partis à sa recherche avec Georges F4EWJ. Nous n’en étions qu’à une centaine de mètres quand, l’orage menaçant nous sommes allés avancer les voitures près du point de chute supposé. A ce moment-là, F1SRX et F5HLQ sont arrivés et l’ont trouvé. Dommage car nous aurions peut-être pu les « griller ». C’est une C34 avec un capteur d’ ozone. Leur émission semble moins puissante que les précédentes. Par contre, la durée est toujours de 9 à 10H. Super expérience que la mise en pratique de l’apprentissage de la veille, avec un exercice de radio-goniomètrie bien sympathique. Dans une configuration de terrain dégagé, ça porte ses fruits. S’il avait fallu aller chercher dans le bois, ça n’aurait pas été si évident.
Georges et moi avons pu comparer nos équipements un Woxun qui recevait le signal tous azimuts, sans différence flagrante en décalage de fréquence tandis que le Yupiteru est super précis en goniométrie.
F1SRX et F5HLQ étaient allés le matin même récupérer la sonde de la nuit tombée elle-aussi à Bonnevaux. Ils ont eu le plaisir de découvrir un prototype de forme bizarre dont ils ne connaissent pas toutes les fonctions. A la C34 est accolé d’un côté un boitier dont on ignore la fonction et de l’autre un triangle de polystyrène contenant 3 petits spots.
Souhaitons qu’ils en apprennent davantage quand ils iront rendre le matériel au centre météo.

Jeanjean et Marie F5UAY

Portfolio automatique :